Actualité

Accueil » Actualités » FCO BTV8 : impact clinique sur les veaux

FCO BTV8 : impact clinique sur les veaux

mis en ligne le 15 février 2019 - Franche-Comté

En 2018, le sérotype 8 (BTV8) a très largement circulé dans plusieurs régions, et il a parfois un impact clinique visible. Le sérotype 4 (BTV4) serait resté cantonné à la région des Savoie.

Sérotype 8 et impact clinique sur les veaux

Plusieurs départements signalent des cas de veaux qui naissent aveugles et meurent en quelques jours (chiffres à dire d’acteurs : 2 à 15 % des veaux atteints). Ces cas auraient commencé à apparaître mi-décembre. Localement, le département de la Nièvre fait état de nombreux cas cliniques chez des veaux.

Les analyses réalisées attribuent de façon très probable ces symptômes au sérotype 8 de la FCO.  Les PCR positives réalisées sur plusieurs très jeunes veaux nés en période d’inactivité vectorielle et virale, semblent indiquer une contamination intra-utérine.

Face à cette forte circulation du BTV8 qui a un impact sanitaire désormais parfois visible, le GDS rappelle que la vaccination du troupeau permet d’éviter l’expression clinique de la FCO.  En pratique, il faut vacciner en période d’inactivité vectorielle et virale (hiver). On évitera de vacciner les jours précédents l’insémination et en début de gestation. L’intérêt de cette vaccination préventive sanitaire est renforcé par son intérêt pour les échanges commerciaux. Concernant le sérotype 8, les génisses doivent avoir été valablement vaccinées 2 mois avant insémination pour être admises aux échanges européens. Un éleveur peut exporter d’animaux vers l’Algérie, la Tunisie et le Maroc que s’il n’a pas eu de cas clinique dans son cheptel au cours des 6 derniers mois.

Sérotype 8 et troupes ovines

De manière expérimentale sur l’espèce ovine, la souche BTV8 isolée en 2007 semble plus pathogène que celle isolée en 2015. Cela pourrait expliquer que jusqu’à récemment peu de foyers cliniques de BTV8 sont déclarés dans les troupeaux ovins en France continentale.Cependant, depuis mi-décembre, des pertes ovines attribuées au BTV8 sont observées. Cela a notamment été signalé dans notre région dans le département de Haute-Saône.

Les effets indésirables liés aux vaccins contre la FCO sont extrêmement rares. Mais il est préférable de vacciner pendant la période de moindre activité des vecteurs et en dehors de la période de mise à la reproduction. Eviter de vacciner les brebis et agnelles dans la période d’un mois avant et d’un mois après la mise à la reproduction et les mâles dans les deux mois précédant la mise à la reproduction.

Disponibilité en vaccins

Des vaccins Mérial BTVPUR 4 et BTVPUR 8 sont disponibles sur le marché privé, ainsi que du vaccin CZV BLUEVAC4 et BLUEVAC8. Un lot de vaccins Mérial bivalents 4-8 devrait être mis sur le marché au printemps. Le stock de vaccins acheté par l’État et mis à disposition des éleveurs étant épuisé ou arrivé à péremption, le vaccin est désormais à la charge de l’éleveur.

Si l’animal a besoin d’une certification de vaccination (échange ou export), alors l’acte de vaccination doit être conduit par le vétérinaire sanitaire.