Programme d'éradication du Doubs

Accueil » Actions » Lutte collective contre la BVD » Programme d'éradication du Doubs

Dans la continuité des actions de maîtrise collective de la BVD déployées depuis 2010, l’Assemblée générale du GDS du Doubs - organisée le 16 mars 2018 à Epenoy - a voté la mise en application sur le département d’un programme d’éradication de la BVD.

    

Ce programme débute par une première phase où tous les détenteurs doivent dépister à la naissance tous les bovinés naissant au moyen d’une boucle agréée d’identification et de prélèvement d’une biopsie auriculaire qu’ils commandent.

En parallèle, d’autres mesures de biosécurité sont mises en place pour gérer les risques de contamination notamment dans les troupeaux infectés, les troupeaux suspects d’être infectés. Un compte-rendu de vaccination BVD doit être adressé au GDS dès lors qu’un boviné fait l’objet d’une telle vaccination.

   

Au 30 novembre 2018, 79,6 % des bovins du Doubs bénéficient du statut "BVD : Bovin non IPI".

Une plaquette d'information sur le programme d'éradication du département est téléchargeable ici.

   

 

Dépistage obligatoire à la naissance

La généralisation du dépistage à la naissance dans tous les élevages au moyen de la boucle d’identification préleveuse a été décidé en Assemblée générale, à partir de 2018 et dès la prochaine commande de boucles de naissance :

  • Tout veau né doit être dépisté qu'il soit un mâle ou une femelle. Il convient également de dépister les avortons et les veaux morts avant d'être identifiés.
  • Si le résultat est négatif, le bovin n’est ni IPI ni virémique transitoire. Il peut donc être qualifié de bovin «non-IPI». Cette qualification lui ouvre les portes de tous les flux d’échanges d’animaux. Sur la base de ce résultat sa mère sera elle aussi qualifiée non-IPI.
  • Si le résultat est positif : l’animal est soit qualifié d’IPI, soit de virémique à recontrôler.
  • Si le résultat est ininterprétable, une boucle bouton permet de refaire un prélèvement.

  

Tout bovin né se voit attribué un statut BVD par le GDS. S'il n'est pas favorable ou si le prélèvement n’est pas réalisé, l’animal ne peut pas quitter l’exploitation (sauf vers l’équarrissage ou l’abattoir en transport direct et sécurisé).

Un bovin IPI doit être éliminé à destination de l’abattoir par transport direct ou euthanasié sous un délai de 15 jours.

Introduction

Le dépistage de la BVD à l’introduction est obligatoire sauf pour un animal bénéficiant déjà du statut non IPI. Comme la très grande majorité des animaux introduits proviennent du Doubs, ces analyses donnent également des informations sur la situation des cheptels vendeurs.

Concours

A partir du 1er juillet 2018, pour tout élevage souhaitant participer à un concours sur le département du Doubs, le bovins doivent répondre aux conditions suivantes :

  • Ne proviennent pas d’un élevage de statut "Infecté".

  • Proviennent d’un élevage dont tous les bovins détenus et âgés de plus de 21 jours en date d’arrivée sur la manifestation possèdent l’appellation « BVD : bovin non IPI ».

  • S'ils proviennent d’un élevage de statut "Suspect", et même s’ils disposent déjà de l’appellation « BVD : bovin non IPI », doivent présenter un résultat virologique négatif sur un prélèvement réalisé dans les quinze jours précédant l’arrivée sur la manifestation.

     

Pâturage collectif

Au regard du pâturage « classique », le pâturage collectif augmente le risque lié à la transmission de la BVD.

Seuls les élevages respectant les conditions suivantes (n'exclue pas les conditions concernant les autres maladies réglementées) pourront accéder aux pâturages collectifs sur le département du Doubs :

  • Les bovins proviennent d’un élevage dont tous les bovins détenus et âgés de plus de 21 jours en date d’arrivée sur le pâturage possèdent l’appellation « BVD : bovin non IPI ».
  • Elevage de statut "Infecté" ou "Suspect" : les animaux participant devront présenter un résultat virologique négatif sur un prélèvement datant de moins de 15 jours avant arrivée et ce même si l’animal dispose déjà du statut non IPI.